Guy-Dominique Kennel et le Conseil Général du Bas-Rhin doivent reprendre l’accueil des mineurs isolés étrangers

Le Conseil Général du Bas-Rhin vient de décider unilatéralement, par arrêté de son Président Guy-Dominique Kennel, de suspendre l’accueil des mineurs isolés étrangers. Cette mesure est illégale et contrevient à la circulaire Taubira de mai 2013 ainsi qu’au code de l’action sociale des familles.

Il est parfaitement scandaleux de choisir une des populations les plus fragiles qui soient pour ce type de stratégie politicienne. Les mineurs étrangers isolés ne peuvent pas être les otages d’un bras de fer entre Guy-Dominique Kennel et l’État. Un tel acte est irresponsable et revient à mettre ces personnes en danger. Guy-Dominique Kennel mène là une politique stigmatisante, que nous ne saurions cautionner.

Nous demandons un retour rapide à la raison. En tant que service public, le CG 67 a une obligation de continuité. La rompre revient à créer une brèche dans l’égalité d’accès à l’espace public et à choisir, en dehors de toute légalité – et sur quels critères?- ceux qui doivent être aidés et ceux qui ne le seront pas.

Le PS 67, ses militants et ses élus, protestent solennellement contre cet acte arbitraire. Le Parti socialiste du Bas-Rhin se battra aux côtés des associations et des principaux acteurs de ce dossier pour qu’aucun mineur isolé ne pâtisse de cette décision honteuse.

 

Thomas Risser, Secrétaire fédéral au mouvement social.
Paul Meyer, Porte-parole
Henri Dreyfus, Président de l’Union des Élus Socialistes et Républicains du Bas-Rhin (UDESR 67)

Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *