Strasbourg aime ses étudiants… étrangers !

Le PS 67 félicite la communauté universitaire strasbourgeoise, l’intersyndicale, ses organisations représentatives, et en particulier l’Union des Étudiants Étrangers de Strasbourg (UDEES), qui se sont mobilisés avec succès le 9 avril dernier. Ce jour-là, la communauté universitaire strasbourgeoise, soutenue par de nombreux militants et élus socialistes, dont Paul Meyer et Anne-Pernelle Richardot, s’étaient rassemblés devant la préfecture pour protester contre les obligations de quitter le territoire français (OQTF) décidées pour 5 étudiants, sans considération pour la réalité pédagogique de leurs parcours.

3 étudiants ont été régularisés, 1 voit son OQTF suspendue.

Cette victoire est aussi celle du changement.

L’abrogation de la circulaire Guéant a été un premier pas qui sera bientôt confirmé par la mise en place par Geneviève Fioraso, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, de titres pluriannuels de séjour. Dans une ville universitaire comme Strasbourg, capitale de l’Europe, dont l’université est la plus grande de France en nombre d’étudiants, et qui regroupe 20% d’étudiants étrangers (contre 10% sur le reste du territoire national), le rayonnement international passe par une politique d’accueil ouverte à l’interculturalité.

Le séjour de nos étudiants étrangers doit être facilité et non entravés par des critères administratifs méprisant les parcours pédagogiques.

Paul Meyer, Porte-Parole

Thomas Risser, Secrétaire Fédéral au mouvement social

Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *