Conseil Unique d’Alsace – La parole aux Alsaciens !

Communiqué de presse de Mathieu Cahn,

Premier Secrétaire Fédéral

La parole aux Alsaciens !

 

 

Mercredi 12 septembre 2012, François Hollande a reçu  lors d’un déjeuner, l’ensemble des Présidents de région. Au lendemain de cette rencontre Philippe Richert, Président de la Région Alsace voudrait laisser croire qu’il a obtenu un blanc-seing du Président de la République au sujet du Conseil Unique d’Alsace (CUA), lui accordant alors la possibilité d’agir à sa guise.

 

François Hollande n’a fait que confirmer sa position, c’est-à-dire laisser la liberté de choisir aux Alsaciennes et aux Alsaciens dans le cadre de l’Acte III de la décentralisation, ce qui ne revient pas simplement à octroyer un duché à Philippe Richert.

 

Dans la tradition de décentralisation initiée par la gauche en 1982, François Hollande s’était déjà prononcé en faveur de cette nouvelle étape, privilégiant alors la concertation avec les Alsaciennes et les Alsaciens.

 

Il est aujourd’hui temps pour Philippe Richert de mettre en pratique les qualités de dialogue et d’écoute qu’il reconnaît à François Hollande afin de remettre en marche le groupe projet empêtré dans des dissensions entre Kennel/Richert/Buttner.

 

Ayons l’audace d’ouvrir une véritable réflexion sur les questions de fond (compétences, organisation, simplification, coût du projet…) avec les conseillers généraux, régionaux, mais aussi avec les municipalités de Strasbourg, Mulhouse et Colmar. Le débat ne doit plus être privatisé par trois personnes, mais être ouvert aux Alsaciens.

 

Le temps du triumvirat « Richert-Buttner-Kennel » doit à présent s’achever pour laisser place à une véritable concertation avec l’ensemble des élus des collectivités territoriales.

Ensuite, dans le cadre des dispositions de l’Acte III de la décentralisation, qui sera présenté et débattu cet automne au Sénat et à l’Assemblée Nationale, viendra le temps du dialogue avec l’ensemble des citoyens.

 

Le projet du Conseil Unique d’Alsace sonne aujourd’hui creux, et il pourra voir le jour si, et seulement si, le dialogue et la concertation sont replacés au cœur de la démarche !

Mathieu Cahn – Premier Secrétaire Fédéral

Commentaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Pour nous joindre

    • Par courrier :
      36, rue du Fossé Riepberg
      67100 - STRASBOURG
    • Par téléphone : 03.88.84.05.00
    • Par fax : 03.88.84.81.00
    • Par mail :
      fede67@parti-socialiste.fr
    • Ce site est édité par la Fédération du Parti Socialiste du Bas-Rhin





  • Pages

  • Archives

  • wordpress blog stats
  • septembre 2012
    L M M J V S D
    « Août   Nov »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930