Sortie de route de Guy-Dominique Kennel

Communiqué de presse de Mathieu Cahn,

Premier Secrétaire Fédéral

L’annonce faite par Guy-Dominique Kennel, Président du Conseil Général du Bas-Rhin, de réaliser de nouvelles études nécessaires à la poursuite du projet VLIO du fait de la non réalisation du GCO apparait comme une manœuvre destinée à faire porter à d’autres ses propres responsabilités dans le retard énorme que connaît la VLIO.

 

La Fédération du Parti Socialiste du Bas-Rhin rappelle que la VLIO est de la compétence exclusive du Département qui depuis des années trouve toutes les excuses pour accumuler les retards. Elle rappelle aussi que la VLIO et le CGO sont deux projets répondant à des logiques différentes et qu’ils ne sont aucunement liés comme le démontre les nombreuses enquêtes publiques.

 

On peut s’interroger sérieusement sur la réelle volonté du Département de réaliser cet équipement routier,  pourtant indispensable,  qui permettrait aux habitants des communes concernées de bénéficier d’un meilleur cadre de vie. Les difficultés financières rencontrées actuellement par le Département sont certainement la cause de cette inaction, davantage que la décision récente sur le GCO, qui est due à l‘incapacité du concessionnaire de boucler le financement de cette autoroute à péage.

 

Ainsi, dès lors qu’il s’agit du territoire de la CUS,  de nombreux projets de la compétence du Département accumulent les retards ou les non-décisions, le réaménagement de la RD 1083 à Fégersheim en étant un autre exemple.

 

Pour des motifs purement politiques, Guy Dominique Kennel, qui a manifestement beaucoup de difficultés à accepter l’alternance qu’a connu notre pays au niveau national en mai et juin de cette année, semble vouloir affaiblir Strasbourg et la CUS, en oubliant que c’était aussi affaiblir le Département et la Région.

Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *