François Fillon à la recherche d’un emploi d’avenir à Strasbourg

Communiqué de presse de Mathieu Cahn Premier Secrétaire fédéral  du Parti Socialiste

le 30 août 2012

François Fillon fait aujourd’hui étape à Strasbourg  en quête de parrainage dans la course à la tête de l’UMP. Alors que le gouvernement conduit par Jean-Marc Ayrault s’engage fortement dans la lutte contre le chômage des jeunes, les responsables politiques de l’UMP semblent surtout préoccupés par leur avenir personnel.

 

Cela n’est guère surprenant et notons que François Fillon n’a guère agi pour apporter des solutions au chômage des jeunes. En effet, pendant la période de 2002 à 2012, ce dernier est passé de 17,1% à 23,3% alors que le gouvernement Jospin l’avait lui réduit de 4 points entre 1997 et 2002 en le faisant baisser de 23,1% à 17,1%.

 

A l’inverse de l’inaction passée, le gouvernement, avec François Hollande, a décidé de créer 100 000 emplois d’avenir dès 2013, et jusqu’à 150 000 en 2014. Ils seront associés à un véritable effort de formation et à un accompagnement renforcé, ce qui permettra d’offrir une première expérience professionnelle à des jeunes, principalement sur des territoires fragiles.

Pendant que le gouvernement agit, nous apprenons dans les DNA du 28 août le soutien de Philippe Richert, chef de file de l’UMP en Alsace, à François Fillon.  Philippe Richert nous apprend également que pour lui la maîtrise des déficits publics est essentielle. Sans doute a-t-il déjà oublié avec la pause estivale, les dégâts constatés sur notre économie de la politique conduite par François Fillon et le gouvernement dont il a été lui-même membre. Rappelons-lui quelques chiffres :

 

  • Plus de 36 milliards d’euros d’augmentation du déficit commercial ;
  • Plus de 612 milliards d’euros d’augmentation de la dette en 5 ans ;
  • 75 milliards d’euros offerts en 5 ans pour les plus riches avec le bouclier fiscal ;
  • 350 000 emplois de moins dans le domaine industriel entre 2007 et 2012.

 

Si pour Philippe Richert ce bilan signifie que pendant les années du gouvernement Fillon les déficits publics ont été maîtrisés, il est sans doute temps pour lui de prendre des leçons de finances publiques.

 

Alors, nous laissons François Fillon à sa campagne mais nous voulons juste lui dire qu’être Président de l’UMP ne lui garantit « ni véritable emploi, ni véritable avenir »[1].

Fédération du Bas-Rhin du Parti Socialiste

8 rue Saint-Erhard

67100 STRASBOURG

Tel : 03.88.84.05.00 – Fax : 03.88.84.81.00 – Mail : fede67@parti-socialiste.fr

Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *