Déplacement de Nicolas Sarkozy à Strasbourg le mardi 8 novembre 2011

Communiqué de presse de Mathieu Cahn, Premier Secrétaire fédéral de la Fédération du Bas-Rhin du Parti Socialiste

Le 08 novembre 2011

Lors de son déplacement à Strasbourg, le président Sarkozy a rencontré des étudiants de l’Université de Strasbourg et s’est positionné en tant qu’agent commercial du second plan de rigueur présenté hier par François Fillion.

Nicolas Sarkozy a oublié d’évoquer la précarisation des étudiants, les faibles moyens dont disposent les enseignants-chercheurs pour hisser la recherche au même niveau que celle de nos voisins européens. Il s’est contenté de promouvoir un plan de rigueur qui n’est que la suite d’une improvisation et d’une navigation à vue du gouvernement Fillion.

La situation de l’enseignement supérieur est aujourd’hui inquiétante et le culte de la concurrence est devenu la règle, alors que l’État devrait être l’acteur central de la réorganisation universitaire et le garant d’une péréquation entre les universités.

Le projet socialiste, porté par François Hollande pour la présidentielle de 2012, place la jeunesse au cœur de son action. Ainsi nous donnerons la priorité à la réussite dans les premiers cycles universitaires. Et plus largement, nous lutterons pour réduire le nombre de 150 000 jeunes qui sortent chaque année du système scolaire sans le moindre diplôme ce qui sera notamment possible grâce à l’embauche de 60 000 professeurs sur cinq ans.

Au final le candidat Sarkozy a rendu une « copie » hors sujet devant les étudiants à Strasbourg …

 


Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *