Témoignages recueillis le 10 mai…

A l’occasion des 30 ans de la victoire de la première victoire de la gauche à l’élection présidentielle, la Fédération du Bas-Rhin a organisé un pique-nique convivial à la Maison des Associations de Strasbourg mardi 10 mai.

A cette occasion, un mur d’expression libre permettait à chacun-e d’exprimer ce qu’il-elle retient de cet événement. Voici quelques exemples de ces témoignages.

Jacques Provot, ancien responsable PS et candidat aux élections locales : « Pour moi, le 10 mai représente 9 ans de campagne pour François Mitterrand, premier secrétaire du PS. J’étais « encarté » depuis octobre 1972, j’ai été secrétaire de la section Strasbourg-sud (Neudorf-Neuhof-Meinau), et j’ai beaucoup collé, beaucoup distribué de tracts, bref beaucoup milité et j’étais super heureux d’avoir participé comme militant à la victoire de Mitterrand. Aujourd’hui je suis encore content d’avoir connu François Mitterrand au cours de cette période, d’avoir partagé des sandwichs avec lui tout en parlant de la Nièvre d’où je suis originaire, et d’avoir accepté son invitation dans les jardins du Palais de l’Elysée, un 14 juillet mémorable. Voilà ce que représente pour moi le 10 mai 1981, une victoire partagée. »

« 10 mai 1981 : 6 ans et demi. Mon papa militant PS. Le droit de regarder la TV plus tard. Et enfin, la VICTOIRE ! Mon papa avec une bonne cuite toute la nuit et le lendemain des centaines de roses rouges pour la famille et les collègues. Je prépare les roses pour le 6 mai 2012. »

« Le 10 mai j’étais à la CUS pour partager avec un maximum de monde ce que j’ai attendu depuis les premiers moments de conscience politique. »

Ali : « Le 10 mai 1981, j’étais en Iran. C’est de là-bas que j’ai « participé » à la victoire de la gauche. »

« Le 10 mai 1981, mon père me dit : « C’est la première fois que je vote pour quelqu’un qui est ÉLU !! » Il en fallut du temps, n’est-ce pas papa ? Et maintenant, il nous faudra encore combien de temps ?… ? Peut-être en 2012… »

« Le 10 mai 1981, j’étais témoin de la joie de mon mari, socialiste depuis toujours et qui ce soir-là était tellement heureux !!! »

« Le 10 mai 1981, j’avais 7 ans, mes parents et mon frère en voyant le visage de François Mitterrand apparaître on crié de joie… »

« La joie, enfin la gauche au pouvoir, la fête place Kléber, soirée élection réussie dans un quartier pas très à gauche !! Du bonheur, rien que du bonheur ! »

« Lorsque, à la TV, le résultat est apparu en dévoilant, de haut en bas, le portrait de MITTERRAND, je n’y ai cru qu’une fois que son visage était apparu en ENTIER, tellement j’avais du mal à y croire. Quand j’ai remarqué le pesant silence, dans mon immeuble, j’ai vu qu’il n’y avait pas beaucoup de gens de gauche. Alors je suis allé place Kléber. »

« La joie, l’espoir et le bonheur d’une lutte enfin récompensée. »

« 10 mai 1981 : j’avais mon petit-fils de 3 mois en garde ce jour-là ! Pourtant il fallait absolument faire la fête avec les camarades : gamin sur le dos, heureux grands-parents, nous avons rejoint les camarades Place Kléber. Quel bonheur ! »

« A 22 heures, place de la Mairie à Rennes, c’était pour nous la fin de la centrale à Plogoff, la libération des objecteurs de conscience… »

« 10 mai 1981 : j’avais 30 ans, à l’annonce du résultat nous sommes sortis dans la rue, fait la fête dans le petit village où j’habitais !… »

« 10 mai 1981 : avant d’aller faire la fête, j’ai pensé, ce soir-là, à tous ceux qui étaient morts pour que l’on puisse assister à cette victoire !! »

Zoubida NAILI, conseillère municipale de Bischheim : « J’avais donné un coup de main pendant la campagne. Ce soir-là, c’était l’explosion de JOIE. La fierté et l’ESPOIR. Le changement ! Enfin. A la salle des Fêtes de Schillik, j’avais 19 ANS. On est tous partis place Kléber. J’ai encore mon jeu de cartes « Génération Mitterrand »…

Pernelle RICHARDOT, adjointe au maire de Strasbourg et conseillère régionale : « J’avais pas tout à fait 10 ans… Le 10 mai 1981, c’était mon premier débat politique au Neuhof, dans ma classe de CM2… Jamais je ne pourrai oublier cet instituteur qui nous avait tout expliqué : les partis politiques, les enjeux et ce qu’était un Président… J’espère que mes 3 enfants vivront un « 10 mai » en 2012… »

 

Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *