Nicolas Sarkozy « balade » les agriculteurs

Communiqué du Secrétaire National à l’Agriculture du Parti Socialiste, Germinal PEIRO

Dans un entretien accordé à Agra Presse et à la France Agricole, Nicolas Sarkozy se livre à son exercice favori : tenter de rassurer les agriculteurs sans répondre à leurs préoccupations.

Une fois de plus, le président de la République brandit la menace de mesures contraignantes à l’égard de la grande distribution. Mais il a perdu toute crédibilité en la matière alors que la loi de modernisation de l’économie votée en 2008 par la majorité UMP a confirmé la position dominante de la grande distribution à l’encontre de l’intérêt des producteurs.

Quant aux autres propositions, elles sont en total décalage par rapport à la gravité de la crise agricole et s’inscrivent dans la droite ligne du modèle productiviste qui est aujourd’hui en crise. Croit-on que l’on réglera la crise agricole en développant la circulation des camions de 44 tonnes ? En réalité, N. Sarkozy refuse de réguler les marchés agricoles et laisse les agriculteurs se débrouiller seuls en leur conseillant de souscrire des contrats d’assurance pour s’en sortir !

Pour le Parti socialiste, c’est avant tout par une gestion publique intelligente, souple et adaptable des marchés que les prix des produits agricoles pourront être durablement soutenus. Cette régulation implique le maintien de prix satisfaisants, garantissant les revenus de tous les agriculteurs.

Faute d’un projet agricole ambitieux et novateur pour notre pays, les agriculteurs continueront de disparaître en France, et la loi de modernisation de l’agriculture et de la pêche ne changera rien à l’affaire. Pourvu que cette disparition se fasse en silence, le président de la République n’y trouvera rien à redire.

Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *