Raison n°6

Jusqu’au 14 mars, nous vous proposons 13 raisons de soutenir Jacques BIGOT et sa liste L’Alsace plus juste, une région plus forte.

RAISON N°6 :
ENFIN UN PLAN CLIMAT RÉGIONAL ! (MAIS AU FAIT, C’EST QUOI UN PLAN CLIMAT ?)
(L’ÉCO-RÉGION ALSACE, 1/3)

La Région ne peut pas rester à l’écart des débats sur le réchauffement climatique et la préservation de notre environnement ; elle doit prendre ses responsabilités pour répondre, à son échelle, aux enjeux écologiques. C’est pour cela que JACQUES BIGOT ET LA LISTE «L’ALSACE PLUS JUSTE, UNE RÉGION PLUS FORTE» proposent de s’engager dans un nouveau modèle de développement, qui envisage dans un seul et même projet les avancées sociales, la préservation de notre environnement et la création de richesses.

La collectivité régionale se doit d’être exemplaire car elle a vocation à rassembler et à mobiliser l’ensemble des acteurs régionaux, les autres collectivités locales, les entreprises et les particuliers, autour d’objectifs communs.
D’où l’idée d’engager, dès le premier semestre du mandat, l’élaboration d’un Plan Climat régional, pour atteindre les «trois trente» à l’horizon 2020 :

  • 30 % de réduction des émissions de gaz à effet de serre ;
  • 30 % de réduction de la consommation énergétique totale ;
  • 30 % d’augmentation de la part des énergies renouvelables dans les énergies utilisées.

Avec des moyens concrets :

  • pour commencer, un bilan carbone du fonctionnement et des activités du Conseil Régional lui-même ;
  • une évaluation carbone de tous les projets soutenus par la Région, avec une prime pour les projets exemplaires ;
  • un Fonds régional pour le climat, associant des ?nancements publics et privés, qui soutiendra la mutation écologique des entreprises.

Ce qui n’exonère pas d’encourager les initiatives écologiques : il faudra favoriser l’émergence de «réseaux d’entreprises pour le climat», valoriser les démarches des communes et intercommunalités et soutenir les actions d’éducation à l’environnement dans les lycées.

Enfin, puisque les pollutions ignorent les échelons territoriaux, la Région coordonnera les plans climat des différentes collectivités pour assurer leur cohérence et leur l’ef?cacité ; et comme elles franchissent aussi les frontières, l’Alsace devra prendre sa responsabilité pour initier la concertation entre les différentes politiques publiques de lutte contre le réchauffement climatique qui sont engagées dans l’ensemble du bassin du Rhin supérieur.

Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *