Sommet de l’OTAN à Strasbourg / Kehl : savoir accueillir, savoir débattre

logo.JPG

Parti Socialiste souhaite la bienvenue aux participants au sommet de l’OTAN ainsi qu’à ceux du contre-sommet, qui se tiennent conjointement à Strasbourg et Kehl du 3 au 5 avril.

Réintégration du commandement militaire intégré :plus qu’une erreur, une absence de vision stratégiqueSi ce sommet place la ville de Strasbourg au centre de l’attention mondiale pendant trois jours, le Parti Socialiste espère surtout qu’il permette, enfin, la tenue d’un réel débat sur la réintégration par la France du commandement militaire intégré de l’OTAN.

  • Cette décision a été prise sans débat par le seul Nicolas Sarkozy, sans aucune considération pour les partenaires européens de
    la France ou pour les enjeux de la défense européenne.
  • Elle ne présente aucun avantage stratégique, militaire ou diplomatique et met en péril l’image de
    la France et le rôle de conciliateur qu’elle occupe dans le concert des Nations.
  • Elle est présentée comme pouvant servir la « grandeur » de l’armée française, alors qu’elle soumet ses programmes d’équipement à des contraintes budgétaires supplémentaires.

Le chef de l’Etat voudrait surtout, par cette décision, masquer le manque d’investissements et l’absence de perspective stratégique des Gouvernements successifs depuis 2002 en matière militaire. Sommet de l’OTAN à Strasbourg :assurer la liberté d’expressionLa tenue d’un sommet comme celui de l’OTAN, et du contre-sommet qui l’accompagne, appelle nécessairement des mesures de sécurité d’une ampleur inhabituelle, qui ne doivent pas pour autant conduire à des atteintes disproportionnées aux libertés publiques. Le Parti Socialiste salue par conséquent les prises de position claires de Roland Ries, maire de Strasbourg, sur ces sujets.

  • Le Parti Socialiste rappelle la nécessité de respecter la liberté d’expression des citoyens, et notamment celle d’arborer sur eux ou à leur fenêtre des symboles de paix.
  • Il appelle à ce que la voix des opposants à l’OTAN et à la tenue du sommet soit aussi audible, dans les médias et dans les comptes-rendus, que celle des participants au sommet.

Le Parti Socialiste souhaite que Strasbourg sache accueillir tous ses hôtes ce week-end, et que les nécessaires mesures de sécurité n’empêche ni le débat, ni la libre expression des opinions.

Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *