Non à l’asphyxie des Associations Éducatives Complémentaires de l’Enseignement Public

Le Parti socialiste dénonce et s’oppose au désengagement financier de l’État dans les budgets des Associations Éducatives Complémentaires de l’Enseignement Public.

Agréées par le ministère de l’Éducation nationale, ces associations œuvrent au quotidien sur tous les territoires, au plus près des citoyens, aux côtés des enseignants, des parents, des élus, dans le champ scolaire et péri-scolaire, au service de l’Ecole publique et laïque.

En ce sens, elles portent au cœur de leurs actions la défense et la promotion des valeurs du service public d’éducation dont elles sont des partenaires incontournables. Cette décision du gouvernement SARKOZY-FILLON-DARCOS va toucher de plein fouet des milliers de jeunes qui ne pourront plus être soutenus et des milliers de bénévoles qui ne pourront plus être accueillis.

Au moment où le gouvernement prétend agir pour la réussite de tous, cette mesure inacceptable porte un nouveau coup au principe d’égalité des chances. Elle programme de fait la disparition des mouvements d’Éducation populaire, ciment de citoyenneté et du « vivre ensemble » dans notre société, en particulier dans les territoires sensibles, au plus près de ceux qui en ont le plus besoin.

C’est pourquoi, solidaire des associations agréées partenaires de l’École, des enseignants, des autres professionnels de l’Éducation, des parents et des élus, le Parti socialiste demande au gouvernement de revenir sur cette décision en affectant l’intégralité des budgets prévus, au service de la réussite pour tous.

Previous post
Next post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *